Présentation

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Pont-Evêque est un établissement public communal intervenant dans les domaines de l’aide sociale de l’action sociale et de l’animation. Doté d’un service de logement et d’un service d’action sociale, il est l’interface directe entre la Ville et les personnes rencontrant des difficultés liées à l’âge, au handicap, à l’isolement, à l’insertion ou encore à la santé.

Très impliqué dans le champ du développement social, il collabore avec de nombreux partenaires dans le but d’offrir la meilleure réponse aux défis sociaux et le meilleur service à l’usager et propose une palette de services adaptés et accessibles au plus grand nombre.

A travers l’ensemble de ses missions, le CCAS, son personnel, les administrateurs, les bénévoles tendent tous vers un même objectif : soutenir les personnes de la commune en difficulté, restaurer leur autonomie, faciliter leur insertion, les aider à recouvrer leur estime de soi.

Le CCAS est ouvert du lundi au mercredi, uniquement de 8h30 à 12h, le jeudi de 8h30 à 12h et de 13h à 16h, et sera fermé le vendredi toute la journée.

Les missions du CCAS

Le CCAS anime une action générale de prévention et de développement social sur la commune en liaison étroite avec les institutions publiques et privées. Tous les Episcopontains peuvent faire appel au CCAS, ses modes d'interventions sont très variés, de la simple information à l'accompagnement personnalisé en passant par une aide d'urgence. Le CCAS développe son activité dans plusieurs domaines qui sont l'insertion, les personnes-âgées, le handicap ainsi que le logement.
Le CCAS gère également les jardins familiaux qui se présentent sous la forme d'une parcelle de jardin, à louer, pour cultiver et récolter ses propres fruits et légumes.

Par ailleurs, le CCAS :

  • Aide les usagers à instruire les dossiers de demande d’Aide Sociale Légale : Aide Personnalisée à l’Autonomie pour les particuliers (A.P.A), Aide Personnalisée à l’Autonomie pour les professionnels (A.P.A), Aide pour une aide-ménagère,...
  • Accueille, informe et oriente le public dans toutes les démarches : proche vieillissant, expulsion, difficultés financières, logement inadapté,...
  • Gère et organise à destination des séniors et personnes en situation de handicap des services comme la Téléalarme et le portage de repas à domicile
  • Assure l’accompagnement social des personnes isolées allocataires du RSA sans enfant à charge et des personnes retraitées

Qui compose le CCAS ?

Cinq élus municipaux
réunis autour de Madame le Maire Martine Faïta

  • Gisèle Delolme : adjointe déléguée à l'action sociale, vice-présidente
  • Samset Shakhun : adjoint délégué aux affaires générales et aux finances
  • Dalila Brahmi : adjointe déléguée à la politique de la ville
  • Lucie De Pinho : conseillère municipale
  • Alfreda Reynaud : conseillère municipale

Cinq représentants d'associations
œuvrant dans le domaine social

  • Janine Cordier : Association familiale Vienne/Pont-Evêque
  • Jérôme Fourcade : Aide à domicile des personnes agées et handicapées
  • Paul Favot : Secours catholique
  • Lucienne Auclair : Secours populaire
  • Mouloud Djoufelkite : Régie de quartier

Une interface entre le quartier et les institutions

Au niveau national, le Conseil Citoyen a été créé pour entretenir un dialogue constructif entre les habitants et les représentants de l’État, pour tenter d'apporter des solutions concrètes aux problématiques des quartiers.
À l'échelle de la commune, il sert d'interface entre les habitants et les élus, pour faire remonter les demandes collectives, afin d'améliorer le cadre de vie.

Le Conseil Citoyen au service du bien vivre ensemble

Le Conseil Citoyen de la ville de Pont-Évêque existe officiellement depuis octobre 2016, date à laquelle il a été arrêté au niveau préfectoral. Contrairement aux autres Conseils Citoyens, dans une volonté de cohésion, celui de Pont-Évêque a fait le choix de grouper les deux quartiers prioritaires, Les Genêts et le Plan des Aures, en une seule et unique entité.

Comment il fonctionne ?

Le Conseil Citoyen est composé d’un collège d’habitants de huit personnes, et d'un collège d’associations et acteurs locaux, chacun étant représenté par deux personnes.



Le Conseil Citoyen se réunit chaque mois. Ces temps de rencontre sont un espace d’expression, de dialogue et de parole pour tous. Le groupe travaille sur des sujets en rapport direct avec le quartier et son développement.

Le Conseil Citoyen, grâce à sa connaissance très concrète de la réalité de la vie dans les quartiers, est force de proposition. Il soumet et mène des actions au sein des quartiers, à l'image de l’organisation de la Fête des voisins qui ont réuni les habitants, au Plan des Aures et aux Genêts.

Comment y participer ?

Il faut remplis plusieurs conditions :

  • Avoir + de 18 ans
  • Habiter l'un des deux quartiers prioritaires
  • Être membre d’une association active ou acteur local sur le territoire

Le CCAS assure les suivis sociaux des allocataires du RSA sans enfant à charge de moins de 21 ans et des personnes retraitées.

Concernant les personnes âgées, le rôle du CCAS consiste à aider au maintien à domicile, accompagner les aînés dans leurs démarches administratives, gérer le registre des personnes isolées. Il peut instruire les dossiers d’Aides Sociales Légales, à savoir : Allocation Personnalisée à l'Autonomie (APA), prise en charge des frais d'hébergement, de demandes de cartes d'invalidité, de stationnement et de priorité.

Aide Personnalisée à l’Autonomie :

Prendre rdv à l’accueil du service social au 04 74 57 28 82.
CONTACT ouverture de 9h a 12h et de 13h à 17h

La Ville de Pont-Evêque et le Centre Communal d'action sociale ont mis en place des aides visant a soutenir les personnes en difficulté de la commune.

Des seniors aux enfants, des allocataires du RSA aux personnes rencontrant des problèmes temporaires, la réponse est adaptée aux besoins de chacun et peut prendre la forme d'une intervention d'urgence.

  • Si vous êtes dans une situation de détresse alimentaire ou financière...
  • Si vous souhaitez obtenir une carte de transports à tarification social...
  • Si vous avez besoin d'une aide pour les vacances de votre enfant...
Contactez le CCAS de Pont-Evêque

Chèque d'accompagnement personnalisé

A l'occasion des fêtes de fin d'année, le conseil d'aministration du CCAS met en place une distribution de Chèques d'accompagnement personnalisé, sous forme de carnets.

Cette action de solidarité concerne :
  • Les personnes âgées de 70 ans ou plus non imposables. Le montant est alors de 35€ pour une personne seule, 50€ pour un couple.
  • Les bénéficiaires de l'Allocation adulte handicapé (AAH) percoivent une somme identique.
  • Les allocataires du RSA, socle comme majoré, avec un montant de 45€ pour une personne seule, 60€ pour un couple.

Se rajoutent 12€ par enfant de moins de 21 ans à charge. Toutes les personnes concernées doivent résider sur la commune depuis au moins six mois et fournir des justificatifs de revenus. La distribution des carnets a lieu à la mairie, sur deux jours.
En 2017 ce dispositif a bénéficié à 418 personnes.

Le CCAS de Pont-Evêque étudie les droits des usagers pour la création des cartes de transport à tarification sociale. De quoi s'agit-il ? D'une carte d'abonnement valable un an et permettant de circuler sur le réseau de transports de l'agglomération viennoise, L'va.

Cette carte est :
  • Gratuite pour les personnes âgées de plus de 70 ans et non imposables sur le revenu
  • Gratuite pour les personnes handicapées dont le taux d'invalidité est au moins de 80%, non imposables sur le revenu
  • A tarif social de 8.80 € par mois, sous conditions de ressources et selon un barème spécifique
Chaque année, les usagers doivent fournir au CCAS les documents justifiant leur situation financière afin d'établir un nouveau contrat.
En 2017, cette tarification a concerné 264 personnes.

Les aides d'urgences

En cas d'urgence, le C.C.A.S vient en aide aux personnes qui en font la demande. La solidarité de la Ville peut alors s'exprimer sous deux formes, une aide alimentaire ou un secours d'urgence en espèces.

Panier alimentaire gratuit

Cette aide concerne les personnes résidant à Pont-Evêque depuis au moins six mois, percevant un minima social, en rupture exceptionnelle de revenus ou en détresse alimentaire. Un travailleur social oriente le demandeur vers l'Epicerie solidaire du CCAS; il a ensuite la possibilité de composer sur place un colis, dont la valeur dépend de la composition de la famille.

Dans les cas où le dépannage avec l'Epicerie sociale est inadapté (produits pour nourrissons, impossibilité de cuisiner...), le CCAS peut délivrer un bon d'achat à Carrefour Market, d'un montant de : 50€ pour une personne seule, 75€ pour un couple, et 15€ par enfant à charge.
L'attribution de cette aide est ponctuelle et à l'appréciation des travailleurs sociaux du CCAS.

Le secours d'urgence

Toute personne résidant sur la commune depuis plus de six mois peut, exceptionnellement, demander une aide sous forme de secours d'urgence. Chaque demande est étudiée par une commission composée au minimum d'un travailleur social et d'un élu. La réponse est rendue rapidement et l'aide, en cas d'accord, versée immédiatement.

Son montant n'excède pas 300€.

La domiciliation

Le CCAS procède à la domiciliation de personnes sans domicile fixe, en habitat mobile ou précaire. Celle-ci leur permet d'avoir une adresse pour faire valoir leurs droits : santé, RSA, établissement d'un titre national d'identité, aide juridique, inscription sur les listes électorales...
L'élection de domicile se fait pour une durée de un an renouvelable. Le CCAS ne peut mettre fin à la domiciliation que lorsque la personne intéressée le demande ou s'il elle ne s'est pas présentée au CCAS durant trois mois.
Pour une première demande, un entretien a lieu avec le service social afin de connaître la situation des personnes et d'éventuellement les orienter vers d'autres organismes pour l'ouverture de droits.
En 2017, 20 personnes étaient domiciliées au CCAS.

Aides aux vacances

Le CCAS de Pont-Evêque apporte son aide aux familles en difficulté, afin que celles-ci puissent assumer financièrement les séjours de leur enfant. Il prend en charge une partie des frais engagés.
Cette aide s'adresse aux familles dont le quotient familial est au maximum de 600€. Prendre contact avec le CCAS pour évaluer le montant de l’aide pouvant être accordé.
Elle a concerné 9 familles, soit 18 enfants, en 2015.

Services de portage de repas à domicile

Le portage des repas à domicile est désormais un élément important du lien social à Pont-Evêque. Ce service a été créé afin d’aider les personnes âgées isolées ou à mobilité réduite.
En savoir plus

La Télé-alarme, une aide au maintien à domicile

La téléalarme est une technique permettant à une personne qui le souhaite d’ être mis en relation 24h/24, 7 jours sur 7 à une centrale d’écoute reliée aux sapeurs pompiers et d’obtenir une aide rapide et adaptée sur un simple appel de sa part. S’adressant prioritairement aux personnes âgées, malades, handicapées ou isolées, les systèmes de téléalarme s’inscrivent dans les objectifs du maintien à domicile. La téléalarme propose d’être le lien permanent et rassurant en l’absence d’une présence constante de l’entourage.
En savoir plus

Se détendre avec le club Sans Souci

Pour que les personnes âgées puissent se détendre, sortir de leur isolement, profiter de rencontres amicales, le club Sans Souci est un service géré par le CCAS qui accueille les plus de 60 ans de Pont-Evêque et des villages limitrophes. Il propose, entre autres :

  • Des séances de gymnastique douce tous les lundis de 10h30 à 11h30 à la salle des fêtes, exceptionnellement au Mas des Prés, animées par Laurence Collados et adaptées à l'âge et à la condition physique des participants. Pour y participer, il est nécessaire de fournir un certificat médical.
  • Des après-midis détente et rencontres tous les mercredis de 14h à 18h au restaurant Jacques-Yves Cousteau.
  • Des animations ponctuelles comme deux lotos chaque année, des concours de pétanque, de coinche, etc.
  • Des sorties découvertes et gastronomiques organisées en fonction des souhaites des adhérents.
  • Des rencontres autour d'une bonne table, avec le repas d'été, le repas de rentrée, les goûters d'anniversaire ou de l'Epiphanie. Pour pouvoir participer à ces activités, les personnes s'inscrivent et s'acquittent d'une adhésion annuelle, de 14€ pour les Episcopontins, de 20€ pour les résidents d'autres communes. L'inscription se fait auprès d'Edmée Tranchand, au CCAS (en mairie).
En 2017, le foyer club Sans Souci a accueilli 76 adhérents, dont 63 personnes seules, âgés entre 64 et 98 ans.

Le logement social à Pont-Evêque

Le service logement du CCAS de Pont-Evêque est chargé du suivi des demandes de logement sur la commune. En 2015, 130 demandes de logements ont été reçues à la mairie de Pont-Evêque, soit une moyenne de onze dossiers par mois. La ville compte au total 950 logements sociaux, qui sont répartis entre trois bailleurs :

  • ADVIVO au Plan des Aures (414 logements) et aux Genêts (355 logements), Résidence du Soleil (18), Les Genêts 2 (11), îlot Maniez (41 logements dont 10 à vendre) et le Clos des Jasmins (11 maisons à vendre)
  • L'OPAC 38 avec les Gentianes (50 logements)
  • La SDH, Société Dauphinoise pour l'Habitat avec le Saint-Georges (50 logements)

Comment demander un logement ?

Les demandes de logement social doivent être déposées au service social du CCAS, à la mairie de Pont-Evêque. Une permanence s'y tient tous les jeudis matin, sur rendez-vous. La demande doit contenir le formulaire de demande de logement à loyer modéré ainsi que différentes pièces.

Pièces justificatives à fournir
  • Carte d’identité ou carte de séjour pour les personnes qui seront signataires du bail. Le récépissé de dépôt de demande de carte de séjour n’est pas valable. Pour les nationalités suivantes la carte d’identité nationale suffit : Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Pays Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Islande, Liechtenstein, Norvège, Confédération Helvétique.
  • Livret de famille faisant apparaître tous les enfants mentionnés sur la demande. Si les demandeurs sont mariés, il faut aussi joindre l’acte de mariage.
  • Attestation du propriétaire actuel indiquant que les demandeurs sont à jour de loyers (LOCATAIRE) OU Attestation d’hébergement (HEBERGE) OU Taxe foncière/Attestation de remboursement de crédit à jour (PROPRIETAIRE).
  • Pour CDI/CDD = dernier bulletin de salaire + contrat de travail
  • Pour intérim = 3 derniers bulletins de salaire
  • Pour Assedic = lettre de notification couvrant la période de dépôt de demande + dernier versement
  • Pour RMI/AAH/API = Notification CAF
  • 2 derniers avis d’imposition ou (selon le moment de l’année) dernier avis et dernière déclaration

Votre dossier est ensuite envoyé à Advivo pour l'enregistrement et l'attribution d'un numéro départemental, qui garantit l'inscription et en certifie la date. L'attribution des logements vacants se fait ensuite en deux étapes : en commission communale puis en commission bailleur.
La commission communale se réunit une fois par mois pour examiner les dossiers déposés au CCAS, faire des propositions de candidats aux bailleurs en fonction des priorités et des critères légaux, procéder à une analyse partagée des besoins, de l’offre et de la demande et échanger sur les problématiques liées aux attributions.
Cette instance n’a qu’un rôle de proposition, d’échange et d’analyse. Le choix des candidats reste du ressort du bailleur dans le cadre d'une commission. 
Pour Pont-Evêque, les demandes et attributions de logement sont traitées en commission Advivo une fois par mois.

Pour le logement des 18-25 ans => 18-30ans

Pour les personnes âgées de moins de 30 ans, et toujours en matière de logement, le CCAS de Pont-Evêque travaille en collaboration avec l'association RIVHAJ, Relais d'Initiatives dans la Ville pour l'Habitat des Jeunes.
Basée à Vienne, cette structure a pour objectif de favoriser l'accès au logement des jeunes inscrits dans un processus d'insertion sociale et/ou professionnelle et ayant une volonté d'autonomie.
Des informations complémentaires sont disponibles à l'adresse suivante : http://www.rhonealpes-uncllaj.org/vienne

Obtenir une aide aux travaux

Qu’est-ce que l’OPAH ?

ViennAgglo met en place avec l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) une nouvelle OPAH - Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat, pour les 18 communes de l’agglomération, jusqu’en juin 2019.
L’OPAH permet d’obtenir des conseils et des subventions pour réaliser des travaux dans un logement privé :

  • Travaux d’économie d’énergie : chauffage, isolation, changement de portes et fenêtres...
  • Travaux d’adaptation au vieillissement ou au handicap : pose de rampes, monte-escalier, remplacement de baignoire par une douche italienne...
  • Remise en état de logements vacants, dégradés ou insalubres...
Qui peut bénéficier de l’OPAH ?
L’OPAH s’adresse :
  • Aux propriétaires occupants dont les ressources ne dépassent pas un certain montant variable selon la composition de la famille
  • Aux propriétaires bailleurs qui souhaitent louer des logements à un loyer modéré après travaux
Quelles aides pour rénover votre logement ?

Grâce à l’OPAH, les propriétaires peuvent obtenir des subventions de l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) et de ViennAgglo ; le montant des aides varie selon les travaux envisagés.
Les propriétaires bénéficient gratuitement des conseils techniques et financiers de SOLIHA Isère Savoie à qui ViennAgglo a confié l’animation de l’OPAH. SOLIHA les aidera à monter les dossiers de demandes de subvention.

Qui contacter ?

Pour toute information, contactez l’équipe d’animation SOLIHA Isère Savoie (munissez-vous de votre dernier avis d’imposition) :
• N° vert : 0 805 030 043 (appel gratuit depuis un poste fixe)
• Email : viennagglo@soliha.fr

Permanences : tous les mercredis après-midi de 14h à 16h, dans les locaux de ViennAgglo Espace Saint-Germain - Bâtiment Antares 30, avenue Général-Leclerc, 38200 Vienne.
Attention : ne commencez pas les travaux avant d’avoir reçu l’accord des financeurs. Les aides ne sont pas acquises de droit mais font l’objet d’une décision de l’Anah et de ViennAgglo. l’OPAH est mise en place pour 3 ans ; elle prendra fin en juin 2019.

© 2018 Cadauza, All rights reserved.