L'évolution démographique


À sa création, en 1867, la commune comptait 1971 habitants. Au 1er janvier 2018, la population légale (telle que recensée par l'Insee) de Pont-Évêque est de 5280 habitants.

C’est la construction des deux quartiers HLM des Genêts et du Plan des Aures qui est à l’origine de l'explosion démographique. Il s’agissait alors, pour le district urbain tel qu’il avait été créé en 1960, d’assurer le logement d’une population ouvrière, en grande partie étrangère, venue travailler dans les usines environnantes.

En 1971, les Genêts ajoutèrent 358 logements à la commune. En 1973, 539 logements furent construits au Plan des Aures.

Cette augmentation de la population s’est accompagnée de la construction de nombreux équipements publics, une nouvelle mairie et un bureau de Poste en 1960, des terrains de sport en 1962, le collège en 1979…

Développer l’offre de logements

Au 1er janvier 2020, la population légale (telle que recensée par l'Insee) de Pont-Évêque est de 5250 habitants. À partir de 2018, plusieurs opérations immobilières ont été lancées, dans l’optique de développer la commune, avec comme ligne directrice: "Pont-Évêque construit son avenir, avec des logements pour tous les budgets et toutes les générations". C’est ainsi que sont sortis de terre :

  • Le Clos des Roses, rue Louis Leydier (41 logements)
  • Renaissance, Montée Lucien Magnat (44 logements)
  • Le Domaine d’Élise, Rue Étienne Perrot (123 maisons)
  • Le Domaine des Lys, Allée de la Tour (18 logements)
  • Le Cosi, Chemin de la Feyta (20 logements)
  • Le Palatin, Place Claude Barbier (9 logements et deux locaux à vocation commerciale ou libérale)
  • L’Essentiel, 48 Rue Joseph Grenouillet (13 maisons et 29 appartements)
Ces constructions répondent à plusieurs objectifs. Il s’agit tout d’abord de développer l’accession à la propriété pour rééquilibrer l’offre de logements de la commune surreprésentée par le parc locatif. En effet, selon le SCOT - Schéma de Cohérence Territoriale (Instance qui participe à la définition des PLU, fixe et garantit les orientations de l’État), Pont-Evêque devrait atteindre 6500 habitants. C’est pourquoi le SCOT préconnise que soient densifiées les zones urbanisées ou à proximité immédiate.
Ces opérations immobilières permettront de maintenir sur la commune, les épiscopontains retraités ou dépendants qui souhaitent passer de la maison individuelle au collectif proche des commodités du centre-ville, de donner aux jeunes couples l’envie de rester sur la commune, et d accueillir de nouveaux habitants qui contribueront à la vie de la commune.

© 2018 Cadauza, All rights reserved.